Mathias Richard
 
http://mathias-richard.blogspot.com/
 
Né en 1974 à Paris, Mathias Richard vit aujourd'hui à Marseille.

"Je travaille mon corps, je travaille ma voix, je travaille mes mots, je travaille ma pensée, tout va ensemble."

Poète, chanteur, performeur, écrivain, théoricien, il fonde en 2007 l'agrégat mutantiste (le Manifeste mutantiste 1.1 paraît en 2011 chez Caméras Animales, structure d'édition, label musical et organisation d'événements que co-dirige Mathias Richard ; le second volet, mutantisme : PATCH 1.2 y paraît en 2016). Déplorant la désertification culturelle et l'aseptisation du monde, son travail revendique une grande liberté formelle, la création de nouveaux genres et catégories. Dans Anaérobiose (Le Grand Souffle, 2009) et Machine dans tête (Vermifuge, 2013), il privilégie les phrases interminables, les blocs de textes, les accumulations, invitant ainsi à « se plonger sans concession dans une pensée une expérience, comme des shoots, des téléchargements de tête, une plongée dans la nuit. ».
Son syn-t.ext (Tituli, 2016), écriture compressée issue de tous les discours du monde, est salué comme « déjà un incontournable de l'écriture expérimentale actuelle » (Odile d'Harnois, Lectures au Coeur), « d'une audace sans précédent, à l'écart de ce qui s'expérimente sous le label littérature » (Véronique Bergen, La Quinzaine littéraire), « comme une explosion continue qui respire » (Claro).
Ses lectures-performances proposent une expérience existentielle quasi-musicale, où le sens émerge autant du texte que de sa mise en voix et en gestes ; l'implication du corps et l'expérience intérieure y sont prédominantes. Il s'est produit en France, en Belgique, en Suisse, en Espagne, en Allemagne.
On peut entendre sur France Culture quatorze de ses lectures regroupées sous le titre "La vie n'attend pas".
Son grand oeuvre en poésie, le livre intitulé À travers tout (écrit au cours des années 2010), est à paraître aux éditions Tinbad.
Après les projets musicaux R3PLYc4N et Sexport, depuis août 2019 il se tourne de façon accentuée vers l'expression sur scène en solo de ses propres chansons.
Projet scénique détruit par la crise sanitaire, ce qui le contraint à l'écriture des livres 2020 : L'année où le cyberpunk a percé et mutantisme 1.3, ainsi qu'à l'enregistrement (dans de grandes difficultés matérielles) de l'album Chansons (2021), en remplacement de ses concerts.

« Mathias Richard est un écrivain hardcore : il cherche l'impact, par tous les moyens (textes, performances, musiques, images, éditions, corps...). » (José Lesueur, Cantos Propaganda)

« Mathias Richard est un poète, c'est-à-dire un type, un collectif, une construction, une humanité à l'essai, un humain qui tente » (Frédéric Laé, Gare Maritime)
 
Livres publiés
2020 : L'année où le cyberpunk a percé (Caméras Animales, 2021)

s y n - t . e x t (Tituli, 2016)

mutantisme : PATCH 1.2 (collectif) (Caméras Animales, 2016)

Machine dans tête (Vermifuge, 2013)

Manifeste mutantiste 1.1 (Caméras Animales, 2011)

Anaérobiose (Le Grand Souffle, 2009)

Musiques de la révolte maudite (Caméras Animales, 2004)


À paraître : À travers tout (Tinbad, 2022) et mutantisme 1.3 (collectif) (Caméras Animales, 2021 ou 2022)



Extraits du texte Manifeste mutantiste 1.0 de Mathias Richard, mis en voix et en son par Mushin [Floriane Pochon et Tony Regnauld] et en images par Nikola Akileus
 
Photos
Sur le site de Mathias Richard